En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour plus d'informations, s'il vous plaît visitez notre .

Bien que vous nous ayez trouvé! Pour une présentation optimale de nos pages, nous vous recommandons d’utiliser la dernière version de Chrome, Firefox, Edge, Internet Explorer ou Safari.

Psst ! Saviez-vous comment banc fut créé ?

Spécialement conçu pour la bibliothèque universitaire de Fribourg, c’est aujourd’hui un modèle à succès fabriqué en série : le système de mobilier lounge banc est né en un temps record. Mais cela ne lui a pas porté préjudice, bien au contraire.

Une installation technique vétuste, des défauts de construction et une forte consommation d’énergie : voici les raisons qui ont entraîné la rénovation en profondeur de l’université de Fribourg inaugurée en 1978. À ce moment-là, Brunner était déjà depuis longtemps le fournisseur en meubles de l’université. Dans ce contexte, lorsque l’appel d’offre pour la rénovation fut publié en 2006, Brunner ne disposait alors d’aucun produit adapté pour l’aménagement intérieur de la nouvelle bibliothèque..

Philip Brunner, chef de la distribution, ne pouvait se contenter de la situation. L’idée lui vint : il fallait concevoir un produit entièrement nouveau, parfaitement taillé pour répondre aux besoins de la bibliothèque universitaire. Il devait être modulaire, durable et facile à nettoyer. Il ne restait toutefois presque pas de temps pour le développer. Mais l’idée fondamentale du système de mobilier lounge banc était née. Il s’agissait d’un réel défi et d’une vraie chance en même temps.

Un bon système grâce à banc.

Voilà exactement les conditions de travail qu’il fallait pour le duo de designer jehs+laub. L’objectif des designers récompensés à plusieurs reprises était de concevoir un système capable de tenir sur une période prolongée. « Pour nous, il était tout de suite clair que nous devions créer des meubles très polyvalents permettant de jouer avec les différents lieux et leurs différentes fonctions au sein de la bibliothèque, » se souvient Jürgen Laub.* « Le point de départ de notre réflexion était le banc archaïque, le même qui donna son nom au produit », ajoute Markus Jehs. « Tout le monde le connaît et le comprend. Grâce aux modules correspondants, le concept peut ensuite s’adapter aux exigences les plus variées. »

L’idée est dans le fond aussi simple que séduisante : l’élément de base est un piètement en U stable, en aluminium. Il est ensuite possible, en fonction des nécessités, de poser dessus des coussins ou des éléments d’assise dans trois hauteurs de dossier différentes. À partir de cela, d’autres éléments ont été ajoutés comme le fauteuil, l’élément bar et les tables d’appoint.

Tout devait sembler fin, léger, paraître naturel et résister en même temps à l’activité dense d’une bibliothèque.

JÜRGEN LAUB À PROPOS DES PROCESSUS DE DESIGN

Grâce à sa modularité et son design élancé, le résultat a finalement été si convaincant que les mauvaises langues interrogèrent Antje Kellersohn, directrice de la bibliothèque universitaire, pour lui demander si la bibliothèque n’était finalement pas aménagée de façon trop luxueuse. « Nous nous sommes toujours penchés sur la question de la durabilité », se souvient-elle, avant d’ajouter : « Compte tenu de la densité de notre activité 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, cela n’est possible qu’avec un mobilier de grande qualité. » Parallèlement aux possibilités d’utilisation flexibles, la direction de la bibliothèque avait pour objectif essentiel d’offrir aux étudiants un lieu d’apprentissage optimal. Ainsi, banc devait remplir deux autres conditions : l’installation de prises électriques intégrées et l’ergonomie des sièges.

Finalement, les résultats ont même dépassé les attentes : cette solution spécifique réalisée sur mesure s’est transformée en un produit à succès fabriqué en série : le système de mobilier lounge banc. Philip Brunner est ravi : « Certaines entreprises prennent jusqu’à deux ans pour mettre au point un tel produit. Nous avons réussi en six mois. »* Selon lui, banc est un parfait exemple. Il montre comment Brunner conjugue sa créativité, sa flexibilité et surtout sa force de conviction pour écrire l’histoire de son succès : « C’est une performance exceptionnelle qui n’a été possible que parce que chacun a cru au projet. »