En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour plus d'informations, s'il vous plaît visitez notre .

Bien que vous nous ayez trouvé! Pour une présentation optimale de nos pages, nous vous recommandons d’utiliser la dernière version de Chrome, Firefox, Edge, Internet Explorer ou Safari.

Bayerischer Landtag

Darmstadt, Allemagne, 2011

Un exemple en termes d’architecture et d’efficience énergétique

Les travaux d’extension du Maximilianeum sublimés par des tables Brunner.

Le vitrage affleurant de la façade souligne la présence sculpturale du corps de bâtiment.

Hilde Léon, architecte Léon Wohlhage Wernik, Berlin

Suite aux élections de 2008, cinq partis sont entrés pour la première fois au Parlement de Bavière. Le Maximilianeum ne disposait pas de suffisamment de salles. Des travaux d’extension sur l’aile nord de l’enceinte circulaire datant du XIXème siècle ont été décidés. Le marché a été remporté par le cabinet d’architecture berlinois Léon Wohlhage Wernik. Ajusté avec précision, tout en retenue architecturale, mais de forme cubique expressive : telles étaient les contraintes imposées au nouveau bâtiment devant s’insérer dans l’ensemble monumental chargé d’histoire de Friedrich Bürklein. Les normes de construction passive et l’absence de barrières faisaient également partie des objectifs déclarés. Le bâtiment de huit étages achevé début 2012 abrite aujourd’hui les services administratifs du parlement, la salle d’assemblée plénière, la salle de conférences ainsi que 65 bureaux occupés par les groupes parlementaires de la CSU, du FDP et des Indépendants. La façade en éléments céramiques profilés s’intègre parfaitement dans le bâtiment préexistant, à la fois par le choix des matériaux, des teintes et des textures, tout comme les proportions des fenêtres. A cet égard, la construction de 15,4 millions d’euros impose de nouveaux standards en matière de consommation d’énergie.

Pour l’aménagement de la salle d’assemblée plénière et de la salle de conférences, le service de l’urbanisme a opté pour des tables signées Brunner. La flexibilité élevée qui caractérise Brunner est l‘élément qui a ici fait la différence. Ainsi, chaque table de la gamme state est une réalisation spéciale. Des plateaux extrêmement longs ont dû être associés à la problématique de l’électrification. Dans chaque table, trois top-access ainsi que plusieurs microphones ont été intégrés. Certaines tables ont même été équipées de deux écrans escamotables par plateau. De plus, les tables ont été dotées de voiles de fond à l’avant mais aussi sur les côtés. Il en résulte une vue d’ensemble harmonieuse. C’est également ce qui caractérise la cafétéria dans l‘ancien bâtiment du Maximilianeum : grâce à ses sièges bicolores à piétement traîneau, avec garnissage par placet et coque affinée sur le pourtour, de la gamme fina et à ses tables assorties de la gamme 2200, elle arbore désormais un look frais qui invite à une pause détente.

{{ getFilteredProductsLength() }} Produits

Catégorie
Matière
  • {{ item.label }}
Traits
  • {{ item.label }}
{{ getFilteredProductsLength() }}
Voir les produits {{ getFilteredProductsLength() }}

Les produits du projet