En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour plus d'informations, s'il vous plaît visitez notre .

Bien que vous nous ayez trouvé! Pour une présentation optimale de nos pages, nous vous recommandons d’utiliser la dernière version de Chrome, Firefox, Edge, Internet Explorer ou Safari.

Concept

Les exigences posées à la rénovation étaient de préserver le charme et la patine du bâtiment en briques datant du début de l’ère industrielle tout en lui conférant une note moderne, haut de gamme et confortable. Par conséquent, ancien et neuf ont été mariés de manière intéressante ; des surfaces sablées constituent l’arrière-plan d’encastrements en acier ciré foncé. Une longue fente traversant les plafonds, parallèle à la façade, marque la colonne vertébrale du projet. Elle abrite un escalier monolithique qui relie les trois étages du showroom. La force du projet réside dans la réduction : en effet, aucun ornement ne détourne l’attention du mobilier, qui a été mis en scène de manière impressionnante dans les vitrines, sur des estrades, sur des îlots de tapis ou encore suspendu au plafond.

Structure du bâtiment

Le clou du siège social est son exposition à l’intérieur de l’ancien entrepôt. L’ensemble des pièces se situent le long de la façade de 40 mètres qui donne sur la Rosebery Avenue. Grâce à une profondeur réduite, elles bénéficient d’une luminosité optimale. En face de l’entrée principale, les visiteurs sont accueillis sur un palier ciré noir. Il dessert les étages supérieur et inférieur où se trouve du mobilier de conférence, des chaises multi-usages et du mobilier lounge. L’estrade fait partie intégrante de l’escalier monolithique fabriqué sur place, qui opère une fusion visuelle entre les étages. Le sous-sol accueille un bar ainsi qu’une vaste collection d’échantillons et de littérature, le « Designer’s Ressource ». Dans cette ambiance rappelant celle d’un club privé sont organisés de nombreux exposés et discussions. Les salles de conférence et les bureaux sont installés au-dessus de l’exposition de mobilier.

Matériaux. Façade

A l’approche de l’entrée, les élégantes vitrines créées entre les anciennes briques laissent deviner l’exceptionnel. La porte à tambour en verre, comme les fenêtres, est encadrée d’un mince montant en acier ; malgré une impressionnante longueur de battant de 2,60 mètres, elle s’ouvre d’une simple pression du doigt. A l’intérieur l’escalier ciré foncé rappelle les fenêtres en acier de la façade, qui dans les étages supérieurs ont été conservées sous la forme de fenêtres à meneaux tout en légèreté. Au niveau de l’escalier, une main courante en noyer noir et un sol en résine synthétique gris clair créent une transition en douceur avec les plafonds blancs et un mur en briques céramiques original sur toute la hauteur du bâtiment.

Architectes

Le cabinet McDowell+Benedetti s’est lancé au milieu des années 1990 dans le développement de l’entrepôt historique de la Rosebery Avenue, étant lui-même installé depuis 12 ans dans le bâtiment. Les fondateurs ont acquis leur réputation grâce à l’excellence de leurs réalisations de diverses natures et échelles. Leur portefeuille s’étend de projets d’urbanisme à des constructions pour des maîtres d’œuvre publics et privés, en passant par des ponts, des appartements, des boutiques et des restaurants. Récompensés par de nombreux prix prestigieux, leurs ouvrages sont distingués dans des revues et des livres à travers le monde entier. Pour McDowell+Benedetti comme pour Brunner, la reconnaissance du travail artisanal de qualité et la conception du projet dans le respect des matériaux sont primordiales.